Azenha do Mar (Portugal).  Europan 13. 

Concours d'idée

Site proposé par la ville de Odemira (Portugal)

Projet: "Landscape and catalysis"

En collaboration avec:

Lucie Garzon,  paysagiste / architecte

 

Le hameau d’Azenha do Mar, est situé sur le littoral sud portugais au cœur du parc naturel de l’Alentejano, sur la commune d’Odemira. Il existe depuis l’installation dans les années 60 d’une communauté de pêcheurs décidés à y cultiver l’algue. Souffrant de son isolement, le hameau  voit aujourd’hui sa population décroître et son économie, presque exclusivement tournée vers la pêche artisanale, décliner. 

Face à ce constat, nous proposons de structurer le projet selon trois axes de réflexion auxquels correspondent trois démarches :

    

- Une démarche de renforcement, fondée sur un inventaire minutieux des pratiques, usages et équipements existants. Plusieurs interventions viennent ainsi valoriser les éléments du contexte, et intégrer certaines pratiques improvisées par les habitants. Elle s’exprime notamment par la réhabilitation d’un réseau de ruelles et l’équipement des zones spontanément utilisées par les pêcheurs pour stocker leur matériel au cœur du village.

    

- Une deuxième démarche de reconversion consiste à adapter certains lieux aux nouveaux besoins des habitants et des visiteurs. Elle s’exprime d’abord par la reconversion de certaines constructions du hameau, aujourd’hui insalubres, en équipements de service, puis par la mise en place d’un réseau d’hébergements touristiques adaptables et disséminés dans le village. Sur le port, la démarche se résume à la construction d’un brise-lames servant de quai d’amarrage pour d’éventuels plaisanciers.

    

- Dans un troisième temps, il s’agit d’apporter au village un lieu de synthèse, de rencontre et d’émulation. De manière opérationnelle, celui-ci prend la forme d’un centre de recherche multidisciplinaire « in situ ». Ce laboratoire a pour mission de mettre en parallèle l’ensemble des activités présentes sur le site : la pêche, la culture de l’algue, le maraîchage, l’agriculture, l’artisanat, le tourisme,  de les mettre en contact, de les harmoniser et de les réguler. Cette démarche tend  à affirmer la capacité des activités humaines à s’intégrer à un écosystème global et durable. Enfin ce lieu de rencontre prendra une forme plus sociale par l’insertion d’une place de marché polyvalente au point de rencontre entre le village premier, issu de constructions spontanées, et du village planifié, issu des diverses opérations institutionnelles. Deux lieux de mise en contact des différentes composantes d’un paysage qui cherche à créer une réaction proche de celle d’une catalyse chimique ; une catalyse des données du paysage.

 

 

_____

 
 

 

 

 

1 / 7

>

>

 

 

 

 

2 / 7

 

 

 

 

3 / 7

 

 

 

 

4 / 7

 

 

 

 

5 / 7

 

 

 

 

6 / 7

 

 

 

7 / 7